Intervention de Mireille PERNOT au conseil communautaire du 15 décembre 2014 sur le nouveau pacte métropolitain pour une nouvelle ambition communautaire.

Intervention de Aymeric SEASSAU au conseil communautaire du 17 octobre 2014 sur l'ouverture des commerces le dimanche.

Le président de la république, le gouvernement, appliquent les directives d’austérité de l’Union Européenne, par des restrictions budgétaires à hauteurs de 11 milliards € pour 2015/2017. Cette austérité au regard des richesses produites dans le pays, va à contre sens des besoins de la nécessaire relance économique, générant toujours plus de difficultés financières pour les citoyens !

Au cours du précédent mandat les élus communistes et républicains ont fait preuve de responsabilité, de sérieux et de vigilance pour que l’investissement au service de la population mis en œuvre soit de haut niveau ; en essayant de porter au mieux, l’ensemble des politiques publiques dans un contexte économique difficile et dégradé. 
Les différentes orientations et mesures d’austérité du gouvernement dont la mise à contribution des collectivités à l’effort de redressement des comptes publics d’un montant de : 11 milliards d’euros, conduiront rapidement ces mêmes collectivités à restreindre leurs capacités budgétaires, alors que les besoins sociaux et le développement des services publics se font de plus en plus pressants. 

Avec ce nouveau mandat les Couëronnaises et Couëronnais ont confié à la gauche la gestion municipale, nous pouvons y lire la reconnaissance d’un bilan politique à mettre à l’actif des majorités de gauche successives.

Les communistes ont participé à la construction de la liste de large rassemblement à gauche, de nature à poursuivre la politique progressiste qu’à été mené jusqu'à présent.

C’est un choix différent à celui d’une radicalité qui ne peut conduire qu’à l’échec en favorisant la droite et son extrême, nous l’avons vu dans un certain nombre de villes, y compris dans notre agglomération. Dénoncer c’est bien, mais insuffisant, agir et construire concrètement des politiques avec et pour les habitants, c’est mieux !

Il semble utile de dire que les élu-e-s communistes et républicains participeront activement au programme de la liste « Ensemble pour une ville qui nous ressemble » 

Vos élus communistes : Cathy Largouët, Charlotte Bardon, Dominique Sanz, Guy Bernard et Jackie Menard.

  • A.Bocquet au premier ministre

En novembre dernier, le député communiste Alain Bocquet, invité par la section de Basse-Loire du Parti Communiste Français, rencontrait les syndicalistes de l’usine Arcelor Mittal Basse-Indre.

A la suite de cette rencontre, il y a quelques semaines le député communiste écrivait au premier ministre afin que celui-ci et son gouvernement pèsent « en faveur du maintien du fonctionnement de laminoir de Basse-Indre ».

A cette proposition de budget primitif 2014, le dernier de la mandature, le groupe des élus communistes et républicains se refusera de jeter l’enfant avec l’eau du bain. Il s’est tout au long du mandat efforcé de rester objectif et responsable avec le souci permanent et loyal de répondre aux besoins de nos concitoyens, par un service public de qualité mis en œuvre par du personnel dévoué et compétent. « Connaitre la vérité et la dire » comme le concevait Jaurès, dont cette année 2014 marque le 100 anniversaire de son assassinat.

Point 9 : Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics (PAVE) ainsi que des établissements recevant du public

Déclaration de Marie-Anne Gicquel.

Point 4 : Débat d’orientation budgétaire

Déclaration de Charlotte Bardon
Mardi 26 novembre 2013 - 18h30

Une sidérurgie forte pour une nouvelle politique industrielle !
Il ne peut y avoir de véritable politique industrielle sans une sidérurgie forte innovante et créatrice d’emploi. La sidérurgie est une des premiers maillons importants de la chaine de toute politique industrielle. Elle contribue à notre indépendance économique. Par la diversité de ses produits, elle participe au développement de nombreuses filières industrielles.

Rencontre publique avec
Alain BOCQUET (Député communiste)
Président de la commission d’enquête parlementaire sur la sidérurgie française
Mardi 26 novembre 2013 - 18H30 - Salle des sports d’Indre

Point 2 :    Alcatel-Lucent Orvault doit vivre

Déclaration de Dominique Sanz

Réforme des rythmes scolaires

Déclaration de Marie-Anne Gicquel

L’adoption, ce jour, du plan de déplacement entreprises est la mise en conformité de la fiche agenda 21 N°11 : « Faciliter la mobilité de tous à l’échelle communale et vers les autres territoires ». C’est aussi l’engagement de perspectives et plans d’actions qui seront pérennisés.
Nous pouvons également y voir la concrétisation de la volonté municipale affichée en 2010 d’élaborer un tel plan.
Mais ce plan n’est pas exhaustif, je pense au PAVE : « Faciliter l’accès au territoire avec, et pour les personnes en situation de handicap ». Il conviendra que ce même vouloir municipal s’affiche à travers une délibération concernant les orientations de notre ville : en direction des établissements recevant du public (ERP) et sur la continuité de la chaine de déplacements.

Intervention de Michel-Joseph LUCAS au conseil communautaire du 24 juin 2013 sur le bilan 2012 du Programme Local de l'Habitat.

Pages

S'abonner à Elus communistes de Coueron RSS