Tribunes

Le débat d'orientation budgétaire tenu lors du dernier conseil municipal a été l'occassion pour les élus communistes couëronnais.e.s de dénoncer le contexte économique et financier imposé par le gouvernement Macron aux collectivités.

La récente actualité nous impose de réagir face aux révélations qui concernent, une fois de plus, la fraude des grandes entreprises et des plus riches.

La rentrée politique du nouveau gouvernement se fait au rythme des réformes qui remettent en cause un nombre incalculable de droits et d’acquits sociaux chèrement arrachés depuis des décennies. La charge néolibérale prend diverses formes et impacte durement tous les concitoyens.

L’équipe des élus communistes et Républicains de la commun de Couëron réagit aux attaques sociales qui sont actuellement menées sur son territoire. C’est en ce sens que le Groupe communiste condamne les récentes décisions gouvernementales portant sur le secteur du logement social en France.

Le 1er Ministre, Edouard Philippe, a contacté l'ensemble des collectivités territoriales par lettre pour les informer des perspectives politiques qu'il entend mettre en place ; Supression de la taxe d'habitation, économies forcées de 13 milliards d'euros etc.

Le Groupe Communistes et Républicains de la ville de Couëron a souhaité lui répondre

Aidée par le gouvernement et certains médias dominants, la surdité patronale détruit le dialogue social. L’immense déception suscitée par la politique de François Hollande et de ses gouvernements depuis 2012, ainsi que les renoncements successifs aux promesses électorales ont créé un fort malaise et un mécontentement grandissant dans l’opinion.

L’affirmation des métropoles, menée tambour battant se poursuit au pas de charge, sans débat ni concertation ! 
Des changements majeurs remettent en cause le socle républicain, réduisant de façon considérable les espaces d’intervention citoyenne, mettant à mal l’action publique pour l’égalité entre les territoires. Ces décisions ont pour effet de concentrer les pouvoirs entre les mains de quelques-uns, d’instaurer des tutelles, et le renforcement de la puissante technocratie de façon à mette les territoires désincarnés au service de la concurrence libérale.

Expulsions sans relogement: des Couëronnais concernées
Pratique moyenâgeuse, inacceptable : le  GECR  (groupe des élus communistes et républicains) réclame un débat local et national
Les difficultés économiques font que des locataires, accédants à la propriété familiale voient leur vie se précariser

Le président de la république, le gouvernement, appliquent les directives d’austérité de l’Union Européenne, par des restrictions budgétaires à hauteurs de 11 milliards € pour 2015/2017. Cette austérité au regard des richesses produites dans le pays, va à contre sens des besoins de la nécessaire relance économique, générant toujours plus de difficultés financières pour les citoyens !

S'abonner à Tribunes